Covid19 : coopération inédite des rédactions de l’audiovisuel public européen et canadien

Le groupe audiovisuel Radio Canada a rejoint cette semaine la task force européenne de l’UER* créée pour armer davantage les rédactions des audiovisuels publics dans leur mission de diffusion d’une information équilibrée et précise sur une urgence de santé publique qui se développe rapidement.

Mis en place fin janvier à l’initiative de France Télévisions pour suivre la situation en Asie et le début de la propagation du coronavirus en Europe, un groupe de messagerie permet depuis à une vingtaine de rédactions européennes (dont celles de la BBC, France Télévisions, RAI, RTBF, France24, RTVE en Espagne, ZDF/ARD en Allemagne, RTE en Irlande, TV baltes, nordiques, etc…) d’échanger tout au long de la journée sur les breaking news, les déploiements, les protocoles de sécurité des équipes, les sujets d’intérêt, les échanges d’images, les exclusivités, et de s'entre-aider pour lutter contre la désinformation.

Les angles et plans de couverture sont échangés dans un univers non concurrentiel où sont déjà partagés les images d’actualité broadcast (Eurovision). Aujourd’hui, près d’une centaine de responsables éditoriaux peuvent aussi y demander des vérifications aux autres membres éloignés et partager des articles et analyses intéressants du monde entier.

"En temps de crise nationale ou internationale, le public se tourne par millions vers les médias de service public, à la télévision, à la radio et en ligne. Lorsqu'il s'agit de santé publique, le public veut une source d'information fiable et digne de confiance. Et l'épidémie de coronavirus montre que les journalistes de ces organisations vont plus loin que jamais pour obtenir les meilleures infos le plus rapidement possible", a souligné Liz Corbin, directrice de l'information de l'UER.

Le défi consiste aussi pour les participants à relier différents silos pour aider le public à comprendre le flot d'informations (mais aussi de fake news) : couverture locale et sociétale, contexte politique et économique, couverture scientifique, etc…

Une animation graphique, produite à Genève par l’UER, est également actualisée régulièrement sur les cas signalés sur le vieux continent et mise à disposition des membres.

Cette initiative coïncide avec des records de trafic sur les sites et offres numériques de nombreux audiovisuels publics européens liés à l’actualité sur le coronavirus, comme à de hauts niveaux d’audience pour les JT, notamment en France.

"Avec un tel sujet, avec un virus qui ne respecte pas les frontières et qui fait courir le risque aux journalistes qui le couvrent de l'attraper et de propager la maladie, le journalisme collaboratif est absolument crucial. L'UER, particulièrement bien placée pour faciliter cette collaboration, a été un point de convergence pour tous ses membres", a ajouté Liz Corbin.

"Les journalistes sont compétitifs par nature, ils veulent des scoops et du matériel exclusif. Mais dans la communauté de l'UER, les journalistes comprennent aussi que plus ils contribuent, plus chacun en profite. Et surtout, le public obtient la meilleure qualité d'information au moment où il en a le plus besoin".

ES

*L'Union Européenne de Radio-Télévision (UER) est la plus grande alliance de médias de service public (MSP) dans le monde.

 

 

A lire aussi