Des interfaces qui s’oublient

Par Lorraine Poupon, France Télévisions, MédiaLab

Cap Digital a rassemblé dans ses locaux cette semaine une quinzaine de startups dans le cadre du festival FUTUR.E.S, nouvelle version de Futur en Seine. A quoi ressembleront les interfaces de demain ? Si les initiatives présentées étaient très abouties et sophistiquées, une tendance nous a marqué : leur capacité à faire disparaître la complexité inhérente à la technologie, pour proposer des expériences simples et "seamless".

Nous vous parlons ici de petites révolutions, à échelle humaine, de produits utilisables par tous sans réclamer de compétences particulières. Un monde où la technologie a vocation à pénétrer notre quotidien sans heurt ni bruit. A se faire oublier. Une volonté d'effacement qui pourrait être une réponse aux peurs provoquées par notre dépendance croissante à la technologie, notamment les craintes liées au vol de nos données personnelles.

La solution prônée par Snips ? Prendre le contrepied des standards que les GAFA érigent en normes par leur domination de facto. Cet assistant vocal version French Tech de l’Alexa d’Amazon ou du Google Home ne se définit pas uniquement comme un David contre les Goliath, il veut surtout « faire oublier les technologies ». Capable lui aussi de reconnaissance vocale et de compréhension du langage naturel, il propose une technologie 100% embarquée et donc sans connectivité ni envoi de données personnelles vers un cloud. Sa tarification fonctionne donc à l’achat de l’appareil auquel ne s’ajoute pas le prix unitaire d’un service. Private by design, il est ainsi évident que son indépendance constitue un atout pour l’application à venir de la fameuse RGPD !

Mais plus qu’un assistant à portée de voix, la tech se désincarne, se dématérialise. Sans effort, l’objet se fait prolongement de votre corps ou capte vos mouvements. Avec le Digital Roll développé par le Cnam, la liseuse change de forme. Le texte défile sur un simple cylindre compact à mesure que vous le manipulez entre vos mains, laissant l’expérience de lecture ininterrompue.

Hayo, quant à lui, centralise les commandes des objets connectés de votre domicile. Plus besoin de multiplier les télécommandes. La tour scanne l’espace de la pièce dans laquelle elle est placée ; il suffit désormais d’un geste pour activer interrupteur, télévision, volets, enceinte

Enfin, la Table d’Embodme semble être la prochaine étape car poussant la logique plus loin encore dans le domaine de l’art. Cet instrument de musique électronique fonctionne à l’aide de capteurs infrarouges qui perçoivent les mouvements des doigts dans l’espace. La composition et la performance live se transforment aussi bien pour l’interprète que pour l’auditeur-spectateur.