Fake News : près de la moitié des Français accusent les médias de les induire en erreur

Par Barbara Chazelle, France Télévisions, MediaLab et Prospective

Ipsos publie les résultats de son étude internationale Global Advisor dédiée aux fake news qui permet de mesurer l’ampleur du phénomène : au quotidien plus d’un Français sur deux seraient exposés fréquemment à de fausses informations et 43% d’entre eux estiment avoir déjà été piégés par une information qui s’est avérée fausse.  Les coupables ? Les politiques et les médias qui les induiraient délibérément en erreur. Crise de confiance profonde, qui s’étend jusqu’à leurs concitoyens dont les facultés de discernement sont sévèrement jugées.

Les Français estiment que les fakes news seraient largement relayées par les médias

Selon l’étude d’Ipsos, 54% des Français affirment être souvent confrontés à des fake news de la part des organes de presse et 41% d’entre eux accusent les médias de les tromper à dessin (49% dans le monde). Les réseaux sociaux ne sont pas oubliés : 37% des sondés français estiment que « les réseaux sociaux trompent les gens » (41% dans le monde).

Ces chiffres mettent en lumière les différentes perceptions de la notion de « fake news » :

Si la majorité des sondés définissent principalement les fake news comme des « histoires dont les faits sont erronés », 35% des Français définissent une fake news comme une histoire dont les médias et les politiciens ont choisis les faits allant dans le sens de leur argumentaire. Pour 27% des Français, cette expression serait un moyen pour les politiciens et les médias de discréditer des informations avec lesquelles ils sont en désaccord. Ce chiffre s’élève à 51% aux Etats-Unis, sans surprise quand on connaît les réactions récurrentes du Président Donald Trump face aux médias.

 Fake News et bulles de filtres : un problème chez les autres !

Pour 54% des sondés de l’Hexagone, leurs concitoyens ne se soucient plus des faits réels, et ne croient que ce qu’ils veulent bien croire et 57% des Français pensent que leurs concitoyens vivent dans leur propre « bulle ». A titre de comparaison, ils sont 65% dans le monde à penser la même chose et 77% aux Etats-Unis.

Concernant les fake news, 54% des Français sont persuadés de pouvoir distinguer le vrai du faux, mais doutent des facultés de leurs voisins ! Près d’un Français sur deux va jusqu’à affirmer être meilleur que ses concitoyens pour repérer une fausse nouvelle.

 

Pour aller plus loin : 

 

Photo de Une : Kayla Velasquez on Unsplash

A lire aussi