Podcast : un panorama de l'offre de la presse française

Par Laura Pironnet, Intrapreneure médias et innovation. Billet invité.
Billet originellement publié  sur Medium et republié sur méta-media avec autorisation.

Mis à jour le 22 octobre 2019

Parler des podcasts dans les médias aujourd’hui, c’est comme parler de vidéo il y a quelques années. Un format incontournable. Une pratique pourtant existante pour des auditeurs depuis pas mal de temps et un virage déjà pris par des groupes médias comme Arte qui publie Un podcast à soi ou Profils. Oui mais voilà, il y a un temps pour tout. Et aujourd’hui, il est l’heure de faire des podcasts natifs.

Ce qui est intéressant d’observer, c’est que ce ne sont pas tant les groupes médias audios (même si on pense aux podcasts natifs de Radio France) qui ont exploité le filon que les entreprises de presse écrite. Une manière, peut-on penser, de diversifier l’offre éditoriale, d’aller chercher de nouveaux lecteurs-auditeurs abonnés, de se fondre dans les nouveaux usages (plus facile d’écouter un podcast lors de son trajet jusqu’au travail que de lire un article sur son écran). Et de chercher de nouveaux modèles de revenus ? Pour ça, il faudra encore attendre un peu, le temps que des modèles économiques se confirment.

Alors qu’il y a encore quelques temps, certains s’interrogeaient du manque d’intérêt des journaux français pour les podcasts (je vous invite à lire le très complet article de Xavier Eutrope sur l’INA Revue Média, qui parle de la situation début 2018, intitulé “Pourquoi les journaux français ne font — presque — pas de podcasts ?”), la liste aujourd’hui s’est bien allongée. Les groupes de presse écrites sont de plus en plus nombreux à créer des podcasts adossés aux marques de leurs titres. C’est même plutôt le contraire : on cherche quel titre de presse n’a pas encore lancé son podcast !

Voici les éditeurs de presse traditionnels (hors nouveaux acteurs audio,plateformes de streaming et pure-players) qui ont lancé leurs propres contenus en format podcasts natifs :

PRISMA MEDIA 

  • Ça m’intéresse : Les mystères de Toutankhamon ; Ma vie avec…
  • Capital : Le Flash Eco ; 21 millions ; La saga des marques ; Les génies du numérique
  • Gentside : Mourir moins con ; Maxisciences ; Take Down ; 9M15 ; Fun Facts ; Ce qu’il s’est passé un…
  • Femme actuelle senior : Fait d’hier
  • Gala : Johnny et les femmes ; Royal Baby
  • Télé Loisirs : Previously ; Climax ; Théorie de fans
  • Géo : In the food for love
  • National Geographic : Objectif Mars
  • Voici : Flash People

REWORD MEDIA

MONDADORI

  • Grazia : Modcast, Histoire(s) de mode ; Podcast musical, L’air et la chanson ; Les lectures de Grazia ; Chiffon

USBEK ET RICA

  • 300 milliards d’étoiles ; Salut le turfu ; Rencontre du 3ème type ; Aliens et les garçons

LE POINT

SOPRESS

LES INROCKUPTIBLES

  • Où est le cool ? ; Les albums de la semaine

MEDIAPART

  • Un micro au tribunal (+ des lectures, des entretiens, des documentaires en podcasts)

L’EXPRESS

  • Voix Express

L’OBS

  • Au cœur du crime

GROUPE CHALLENGES 

  • Challenges : One Planet ; L’édito ; Le focus du jour ; Empire ; Ambitieuses ; Le journal de Challenges
  • Historia : Un son, une histoire ; Les routes de l’histoire ; Actu Antique
  • Sciences & Avenir : Professeur Coppens ; Binôme ; Abstract
  • L’Histoire : Ces personnalités qui ont marqué la France ; Questions d’histoire

ELLE 

  • C’est mon histoire

LES ECHOS 

  • Tech Off ; Sillages ; La Story ; Business of music ; Les éditos de la rédaction

LA CROIX 

  • L’envers du récit

L’ÉQUIPE

  • Crunch ; Swing ; Step Back ; Air open ; Une-deux ; Le flash

LE FIGARO 

  • Le Figaro : L’Edito du Figaro ; La semaine des médias ; Figaro Live Musique ; La Grande Scène ; Trump, la nouvelle guerre civile ; La petite histoire ; 9 jours dans la vie de… Caravage
  • Madame Figaro : Désirs ; Happyness Therapy

LE MONDE

LIBERATION 

NICE MATIN 

  • Declic

SUD OUEST 

  • Vins de bordeaux ; Girondins ; et autres podcasts d’actus locales

CENTRE FRANCE 

  • La Montagne : Ici Montferrand
  • L’Yonne Républicaine : Y a plus de saisons ; Tant qu’on a la santé
  • La République du Centre : La musique adoucit les moeurs

EBRA 

  • Est Républicain : Podcast d’actus
  • Républicain Lorrain : Podcast d’actus
  • Le Progrès : On fait quoi ce week-end ? ; Ca bavasse en gaga

LE PARISIEN 

  • Code source

OUEST-FRANCE 

  • La tête dans le cerveau ; Les rencontres du sport ; Sur le pouce ; Une fois dans l’Ouest ; Newsroom, l’entrée des artistes à Ouest France ; Making O-F, l’envers des reportages à Ouest France ; Les élections européennes ; Les Assises de la Normandie ; C’est à savoir ; Au p’tit bonheur les gens ; Les Assises de l’automobiles

TELEGRAME

  • Flash Audio ; Paroles de marins ; Maison mer ; Bretonnes d’influence ; Gavé.e.s ; Ecoutez mon rhum

20 MINUTES 

  • Minute papillon ! ; Juste un droit ; Explique moi l’Europe ; Terrain glissant ; Sixième sens (en partenariat avec Sciences & Avenir)

 

NB : J’ai essayé de dresser une liste la plus complète possible, mais il se peut que certains podcasts de médias de presse écrite français soient passés à la trappe… Preneuse des éventuels manquants en commentaires !

Il faut le dire… ça en fait des heures d’écoute ! La création d’autant de contenus audio, n’est pas anodine. Quelques notes et réflexions que j’en tire :

Contenu éditorial 

Le contenu traité dans le podcast est souvent une manière de poursuivre un filon déjà exploité par le média (comme Déclic de Nice-Matin, qui s’intéresse aux solutions, dans la lignée de l’offre solutions du journal lancé en 2016). L’objectif : approfondir un sujet, un traitement de l’information. Ou encore s’adresser à un segment plus ciblé de son audience et l’attirer vers son offre média globale : par exemple avec Les Echos et son podcast “Tech off” qui cible directement l’écosystème entrepreneurial.

La plupart des podcasts proposés offre du contenu exclusif, dans la mesure où ils ne sont pas tirés ou repris de contenus déjà diffusés sur le print ou web. A côté de ces podcasts de récits, d’enquêtes ou de rencontres, une partie des groupes de presse publie des podcasts d’actualité quotidienne ou hebdomadaire condensés (20 Minutes avec “Minute papillon !” ; Le Figaro avec “L’édito du Figaro” ; Challenges avec “L’édito”…). Une façon plus classique de produire du contenu audio.

Concernant la durée des podcasts, il semble y avoir deux tendances : le temps court, entre 5 et 10 minutes, et le temps plus long, entre 35 minutes et 1 heure. Alors que le format vidéo, également très plébiscité par les médias, se concentre sur des temps automatiquement courts (moyens de productions oblige

Le contenu fait souvent référence à une appartenance identitaire, notamment pour les podcasts édités par les journaux de PQR : par exemple le Télégramme avec “Paroles de marins” ou “Écoutez mon rhum” ; L’Yonne Républicaine avec “Y a plus de saisons” ; ou Le Progrès avec “ça bavasse en gaga”. Une façon de (re)tisser du lien avec son lectorat, avec un positionnement unique !

Stratégie de développement

Si on peut toujours trouver des précurseurs et retardataires, 2018 semble être L’ANNÉE où bon nombre de ces groupes se sont lancés dans le podcast !

La plupart de ces podcasts sont réalisés par des journalistes maisons, pas nécessairement spécialistes du format au départ et qui ont voulu l’exploiter au profit de leur titre média. Mettre aux manettes des journalistes spécialistes de l’écrit est-il aussi facile ? S’ils savent produire de bons contenus à l’écrit, les adapter aux codes de l’audio, aux formats du podcast, n’est peut-être pas aussi évident que cela en a l’air.

Au contraire, certains titres font aussi appel à des personnalités extérieures pour animer et donner un ton au podcast, comme le podcast “Binôme” de Sciences et Avenir avec Cédric Villani.

L’investissement à perte des groupes média (à cause d’un modèle économique encore non certain) n’étant pas envisageable, la tendance est plutôt au test & learn : expérimenter plusieurs podcasts avec une saison 1 pour en tirer un bilan et investir ensuite dans ceux qui montrent des résultats exploitables. C’est pour cela que certaines groupes n’hésitent pas à en avoir produire plus de 5 différents par marque !

Certaines entreprises de presse vont plus loin en créant un véritable studio de production de contenus audio, comme Sopress qui avait déjà son studio de production Allso, et vient de lancer en juin 2019 Allsound, pour produire des podcasts et autres contenus sonores (publicité radio, web radio, sound design) pour les marques.

Reste à savoir comment les groupes de presse vont se structurer autour de ces nouvelles offres : intégration à leurs offres d’abonnement globale (print + web + podcast ?) ; équipes ressources dédiées ou entière sous-traitance ; mais aussi stratégie d’investissement dans une plateforme de diffusion maison (comme le fait Challenges avec ses podcasts créés pour la plateforme AEX lancée par Renault) ou pourquoi pas mutualisée entre plusieurs acteurs du secteur ?

A lire aussi