Cahier de Tendances / Automne-Hiver : le journalisme automatique

Face au numérique, qui est aussi en train d'absorber le journalisme, les rédactions sont désormais face à un triple défi : 

  1. Aller regarder au plus vite sous le capot des nouvelles plateformes des géants du web, qui contrôlent l'accès à l'information, enquêter enfin sur leurs boites noires qui s'intercalent entre elles et le public, réclamer des comptes aux algorithmes qui prennent des décisions opaques, de plus en plus autonomes, échappant à tout contrôle et examiner quels sont les nouveaux leviers sociologiques derrière les nouvelles manières dont l’information est proposée au public.
  2. Mieux profiter des nouveaux outils et des méga-données pour enrichir leur journalisme et donc en faire bien plus qu’un contenu : un service d’informations adapté à l’ère du temps, aux usages de la société connectée, une aide à la transition entre deux époques.
  3. Et surtout mieux redéfinir leurs nouvelles missions dans ce nouveau monde chaotique et souvent inintelligible. Ici, comme ailleurs, la question étant moins de savoir comment améliorer le métier existant avec de nouveaux outils, que de réinventer le journalisme dont a besoin ce nouveau monde.

Tous ces thèmes sont développés, avec de nombreuses contributions de qualité, dans l'édition Automne-Hiver de notre Cahier de Tendances sur la révolution numérique des médias et du journalisme.

Bruno Patino, Directeur général délégué aux programmes, aux antennes et aux développements numériques de France TV, présente cette 8ème édition :

« Il faut concentrer l’attention moins sur ce que les médias font aux gens, que sur ce que font les gens des médias »: dès 1959, le sociologue américain des médias, Elihu Katz, annonce la fin de la passivité de l'audience et l'actuelle prise de contrôle par le public de son nouveau mode de vie connectée. 

Ce qu'il ne pouvait prévoir, en revanche, c'est -- via le numérique-- l'extraordinaire foisonnement actuel des contenus, la fin de la standardisation, et les nouveaux filtres automatiques des géants du web.

Devait-on, alors, se contenter de choisir qui de l'homme ou de la machine allait le mieux nous aider désormais à découvrir les oeuvres ou à accéder à l'information ? 

Dans un monde de plus en plus complexe, nous pensons que l'un ne pourra plus aller sans l'autre. Et surtout que les données d'usages -- leur extraction, leur tri et leur analyse -- combinées au métier et savoir faire de nos journalistes et de nos professionnels des programmes nous aideront demain à encore améliorer considérablement les services indispensables que nous offrons à nos concitoyens. 

Comme toujours, ce Cahier décrit les tous derniers usages et comportements du public des grands pays industrialisés en matière de consommation de médias, notamment autour des nouvelles expériences TV et vidéo.

Bonne lecture !

Les précédentes éditions semestrielles sont toutes disponibles gratuitement en pdf. dans la colonne de droite de ce blog. 

A lire aussi

  • http://www.haikajy.com Haikajy Mag

    On aimerait lire ce livre mais c'est vrai: l'un ne pourra plus aller sans l'autre ...