Télévision confinée : des formats authentiques et interactifs qui plaisent

Par Adrien Joly, consultant indépendant, billet invité.

Des émissions TV transformées en « Instagram Direct » ou « Facebook Live », des journalistes en duplex depuis leur salon, les médias ont dû s’adapter aux réductions d'effectifs et de moyens tout en maintenant la "continuité de production". De nouveaux formats, moins fabriqués, plus spontanés ont vu le jour.

Une façon pour les médias traditionnels de ré-injecter une dose d'authenticité et d'opérer un rapprochement significatif avec leur audience sur les réseaux sociaux. Tour d’horizon des dispositifs mis en place depuis le début du confinement.

Des formats « faits maison » 

« Avec le confinement, les coulisses des médias deviennent la scène principale », affirme Laurence Allard, maître de conférence et sociologue des usages numériques.

Depuis le début du confinement, les journalistes multiplient les rendez-vous en ligne sur leurs réseaux sociaux.

Hervé Mathoux, journaliste sportif, "joue à domicile" en présentant chaque jour chez lui un maillot différent de sa collection pour des internautes nostalgiques des matchs de foot.

Jamy Gourmaud propose quotidiennement une minute de savoir depuis son jardin. Un rendez-vous qui a permis au producteur de « C’est pas sorcier » de tripler son nombre d’abonnés sur Instagram, Facebook & Twitter en seulement deux mois de confinement, mais également de lancer sa chaîne Youtube qui atteint 400 000 abonnés en deux mois.

Loin des plateaux TV et de leurs projecteurs, c’est depuis leurs salons que les journalistes tentent de préserver le lien avec leur audience. Suite à la suspension de TéléMatin sur France 2, la journaliste Laura Tenoudji entretient la bonne humeur avec « Good Morning Insta », en live chaque jour sur son compte Instagram.

L’aspect artisanal du direct Instagram (smartphone posé sur un coin de table) permet une proximité plus grande avec l’audience, contrairement à certains lives plus fabriqués de Facebook.

« On voit aujourd’hui que les live qui fonctionnent le mieux depuis le début de ce confinement ne sont pas les contenus hyper produits sur un mode audiovisuel classique. Les internautes veulent voir l’envers du décor » explique Edouard Braud, directeur des partenariats médias de Facebook en France et en Europe du Sud.

S'adapter aux usages mobiles

À l’heure du confinement, 76% des internautes consomment du contenu à partir de leur smartphone, selon une étude Hootsuite & We Are Social. L’adaptation des formats média à un usage mobile-first est donc primordiale.

« En regardant une vidéo live en vertical sur mon smartphone en plein écran, je suis dans le même rapport que celui que je peux avoir une personne avec qui je discute en visio » déclare Edouard Braud.

Le live interactif

Le live interactif est le format du confinement, idéal pour se rapprocher de son audience. Lors d’un live, les journalistes encouragent les interactions avec les internautes. Agathe Lecaron, Marie Perarnau et Benjamin Muller de « La Maison des maternelles » (France 5) proposent de répondre aux questions des parents en Facebook Live et les invitent à participer directement en vidéo, plusieurs fois par semaine.

🚨LIVE #31 - 2ème partie - SPÉCIAL #ChacunChezSoi 🚨

🚨LIVE #31 - 2ème partie - SPÉCIAL #ChacunChezSoi 🚨 Au programme : Anna Roy, sage-femme, répond à toutes vos questions ! Mais aussi : témoignage de parents, un dossier sur « naissance en siège : pas de panique ! » + valise maternité pour bébé et gym avec Karim, notre coach ! Toujours en direct sur France 5 📺 ET sur notre page Facebook 💻 #LMDM #Confinement #EnsembleàlaMaison #RestezchezvousPosez vos toutes vos questions en commentaires ⬇️ Retrouvez toutes nos émissions sur https://www.france.tv/france-5/la-maison-des-maternelles/

Publiée par La maison des maternelles sur Mercredi 29 avril 2020

 

« Les contenus qui fonctionnent le mieux sont ceux qui ont cette dimension d’échange entre l’émetteur et le récepteur » commente Edouard Braud.

Et pour cause, la portée d’un contenu sur Facebook live est directement liée à la quantité d’interactions générées.

Le selfie vidéo

Particulièrement adapté à cette période de pandémie, le selfie vidéo offre de nombreuses possibilités tout en permettant une économie de moyens, qu’ils soient financiers ou humains. A consommer avec ou sans filtre (mais sans oublier le masque), il permet aux journalistes TV allant sur le terrain de continuer à travailler.

« Le selfie vidéo a intégré la grammaire de la télévision avec le confinement.  » indique Laurence Allard.

Des formats internet à la télé

Avec le confinement, les Français n’ont jamais autant regardé la télévision (4h29 en moyenne devant le petit écran, soit 44 minutes de plus que l’année dernière d’après Médiamétrie).

Les JT, particulièrement, font un carton d'audience. Chaque midi Jean-Pierre Pernault  présente sur TF1 son “13 heures à la maison” directement depuis son salon.

Le JT de France 2 intègre presque chaque soir les formats incarnés de l’équipe numérique de l'instant module de Julien Pain. (France Info)

« Cette égalité des conditions crée un fort lien d’identification entre les journalistes et leur audience » analyse Laurence Allard.

De nouveaux formats reprenant les codes d’internet sont diffusés à la télévision.

« Tous en Cuisine », animé par Cyril Lignac sur M6 et sur Instagram permet d’assister quotidiennement et en direct à un cours de cuisine. Un format qui a permis à la chaîne d’enregistrer le 13 avril un score de 2,5 millions de téléspectateurs.

Dans « La p’tite librairie », pastille d’1min30, François Busnel présente un ouvrage en direct de son canapé, de son bureau… ou de sa bibliothèque bien sûr.

La P'tite Librairie - Robert Louis Stevenson

➡️ Pour cet épisode de La P'tite Librairie prenez votre temps et savourez cette parenthèse littéraire : "Une apologie des oisifs" (Éditions Allia), de Robert Louis Stevenson !📚 Des romans, des essais, des bd, des classiques... tous les jours François Busnel explore sa bibliothèque pour vous offrir un conseil de lecture 😉Retrouvez "La p'tite librairie" sur :📅 France 2, tous les jours du lundi au vendredi à 13h50 et à 16h00 le samedi et le dimanche📅 France 3, tous les jours du lundi au dimanche à 18h50📅 France 4, tous les jours du lundi au dimanche à 21h00📅 France 5, tous les jours du lundi au vendredi après le prime time et de façon aléatoire le samedi et le dimanche📅 France Ô, tous les jours du lundi au dimanche à 18h40📅 Et en replay sur France Télévisions : https://www.france.tv/

Publiée par La Grande Librairie sur Mercredi 29 avril 2020

 

De nombreux dispositifs ont vu le jour pendant ce confinement sur les plateformes sociales des médias et des journalistes mais aussi à l’antenne. Ces nouveaux formats inspirés du web seront-ils pérennisés après le confinement ? Et Laurence Allard de conclure : "Cette authenticité, si elle est cultivée, peut participer à rétablir une certaine confiance."

A lire aussi

  • Aucun article